décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
9
10
11
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Connexion

Tout est bon dans le carton

Cully Séduits par la technique ancestrale italienne de cartapesta, deux artisans proposent leurs propres créations en papier mâché. Un résultat éblouissant issu du recyclage de matériaux locaux et usagés. Luminaires, carillons, chapeaux ou figurines de vignerons, leurs œuvres sont l'expression du patrimoine de Lavaux.

Béatrice et Christophe Richoz-Ommeniello ne manquent jamais d'idées pour leurs créations.

Texte et photo: Xavier Crépon

Entre rêve, passion et philosophie de vie. Les artisans culliérans Béatrice et Christophe Richoz-Ommeniello ont fait le choix, il y a plusieurs années, de se lancer dans la cartapesta. Technique ancestrale des Pouilles au Sud de l'Italie, elle transforme le papier mâché en véritables œuvres faites entièrement à la main. Les deux locaux se sont réappropriés cette technique, traditionnellement utilisée dans la création de santons et autres figurines, à la suite d'un voyage à Lecce. Luminaires, animaux, miroirs ou encore chapeaux et carillons des vignes, leur atelier enchanté est une vraie caverne d'Ali Baba.

Art local et durable

«Nous vivons et nous ne pensons qu'à ça. Cet art est devenu notre passion commune, s'exclame Béatrice. Quelle va être notre prochaine création? Est-ce qu'elle sera réalisable? Va-t-elle plaire? Difficile de s'y retrouver au quotidien avec la multitude d'idées que nous avons. Nous avons donc appris à nous canaliser.»

Le couple d'artistes se retrouve pleinement dans cette activité en tant qu'autodidactes. «Je suis plus dans le jet ou l'impulsion et mon mari est beaucoup méticuleux et précis, confie l'artisane. Tous deux habiles de nos mains, nous nous complétons parfaitement dans cet art traditionnel.»

Plutôt réussi comme pari. Il y a en effet de quoi rester bouche bée à la vue de leur atelier. En transformant des matériaux voués à disparaître, ce couple réussit à leur redonner une nouvelle lumière. Leur principe est le tout recyclé et local. «Toutes nos œuvres voient le jour grâce à ce que les gens nous apportent ou grâce à ce que nous trouvons de notre côté. Et autant dire que les Culliérans jouent bien le jeu, se réjouit Christophe. Ils nous appellent quand ils ont des cartons de bonne qualité à nous donner et nous recyclons souvent aussi le papier journal qu'ils nous amènent. Le Régional une fois qu'il est lu n'y échappe pas.»

Davantage qu'un art, un échange social

Au-delà de l'activité purement artistique, l'atelier représente une vraie bouffée d'air pour les deux artisans. «Les passants sont interpellés par ce qu'ils voient dans notre devanture, hésitent un instant, puis poussent souvent la porte, confie Béatrice. Et là c'est la surprise pour eux. Les yeux émerveillés, ils nous posent mille et une questions.» L'occasion pour Béatrice et Christophe de faire de belles rencontres et de transmettre leur passion. «Nous nous sommes lancés dans la cartapesta sur un coup de cœur et il nous le rend bien, se réjouit celui qui a été autrefois constructeur de bateaux. L'échange que nous avons avec ces gens crée du lien social et enrichit encore plus notre quotidien. Nous avons fait ce choix, mais cette chaleur supplémentaire extérieure fait que nous nous sentons vraiment privilégiés.»

Si vous êtes un brin curieux, il ne vous reste désormais plus qu'à pousser la porte de ce monde enchanté. Soit pour simplement admirer leurs œuvres, soit pour mettre vous-même la main au papier mâché en participant aux différents ateliers qu'ils organisent régulièrement.

Plus d'info sur www.latelierenchante.ch Les artisans participent au Cully Bazar, le 1er décembre. Ils accueilleront la symphonie sur échalas du multi-instrumentiste lausannois Alexandre Cellier, de 13h à 15h

Date:28.11.2019

Parution: 975

 

Cully – « L’Atelier enchanté », un concept enchanteur

 

 

Les artisans du coin

 

Béatrice et Christophe Richoz avec l’une de leur création

BCHRO  |  Déjà le lieu surprend par sa fraîcheur et sa profondeur entre les murs épais et voûtés d’une ancienne cave.

Légèrement en retrait de la rue passante, rien ne prédispose à découvrir dans l’ombre

des façades historiques du quartier «des anciennes prisons»,

une vitrine aussi accueillante et atypique, au cœur même de la vieille bourgade de Cully. 

C’est depuis peu, que Béatrice et Christophe Richoz-Ommeniello ont investi ces espaces

avec l’idée bien précise d’apporter leur brin de folie

et d’originalité au travers de créations diverses et hétéroclites. Les matières premières?

Le carton, le papier journal, les palettes de bois, les caisses à vin, les boîtes de conserves…

Tout se prête au jeu de l’imagination et à la transformation presque magique du matériau et de la forme.

La nature environnante, comme les bois flottés, bois de vignes, les pierres, les végétaux et l’observation délicieuse

de ce qui nous entoure enrichit une créativité déjà fertile, tandis que quelques ustensiles chinés

seront détournés de leur utilité en objets très décoratifs.

 Au fond de leur atelier, tout est «fait main» et l’on peut facilement voir l’artisan travailler. 

Du côté boutique, de magnifiques lampes rondes en dentelles de carton révèlent leur douce lumière,

créant ainsi une touche chaleureuse à un univers fantaisiste

où se côtoient poules, cochons, cormorans et même ET en papier mâché, alors que le bois des palettes recyclées,

érigé en table haute de bar avec son tabouret ou encore en paroi murale,

souligne l’harmonie des lieux par ses teintes restées brutes.Bols en carton bouilli, cache-pots, vases,

poésies sur ardoises, miroirs, chaque chose se veut unique et avec une histoire, un traçage… 

Sur demande, il est possible de louer ou de réaliser ensemble les créations de son choix pour chaque événementiel,

décors de vitrines, bars, restos, magasin ou sur thème, le but étant aussi de s’ouvrir au partage et à de nouveaux liens. 

Aussi, l’idée d’intégrer un «service floral et verdoyant» dans le décor s’est faite naturellement

avec la collaboration de Sophie Kellenberger-Baillif de Vert Passion Fleuriste à Vevey

et se marie parfaitement aux œuvres de nos artistes. Une panoplie de plantes vertes, cactus, suspensions aériennes,

plantes aromatiques colorent l’effet parfois rustique des matières et révèle la volonté de vouloir contribuer

en complémentarité à l’offre déjà présente et variées des commerces existants

de tout ce que l’on peut apporter aux habitants de la région.

Pour l’heure, les fleurs fraîches à la coupe sont de saison et proviennent de jardins locaux. L’Atelier enchanté…

Une aventure… Des projets plein la tête en cours de réalisation. Une nouvelle philosophie,

un art de vivre qui se veut responsable et durable,

une façon de se regarder autrement: «C’est un message qui nous habite…» disent-ils avec un sourire complice.

 Rue de la Justice 3, 1096 Cully – Présence du mercredi au vendredi de 10h-12h / 14h-18h – Samedi et dimanche 10h-15h

 Dès le 27 mai : Label marchés du dimanche au bord de l’eau à Cully

 En cas d’absence tél. 079 771 74 84 –  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – www.latelierenchante.ch