Connexion

L'histoire de la pétanque

Le jeu de pied-tanqué, ou la pétanque si vous préférez, est né en Provence, à la Ciotat durant l'été 1910.

Ernest Pitiot modifia alors le mode de jeu de boules pour un ami malade et lui accorda de jouer depuis un cercle à 3 mètres du cochonnet, les pieds tanqués dans ce cercle. C'est ainsi que la pétanque, dans sa version actuelle, connut sa première manifestation.

 

On croit cependant que l'ancêtre du jeu prendrait ses origines dans les sables de l'Égypte ancienne. Des archéologues auraient trouvé, dans certains sarcophages, des ensembles de boules accompagnées de ce qui semble être un cochonnet.

On sait par ailleurs que les Grecs passaient de longues heures à jouer avec des pièces de monnaies qu'ils lançaient sur une ligne tracée au sol.

Les Romains et les Gaulois y allèrent aussi de leur version de ce jeu mais en tentant de lancer des objets sphériques le plus près possible d'une ligne tracée à même le sol.

Le jeu de boules, introduit désormais en France par le biais des soldats romains, allait faire de nombreux adeptes au cours des siècles, si bien qu'on l'interdira à quelques reprises pendant l'Histoire.

Entre le 3e et le 10e siècle, le clergé le condamnera car il éloignait les paysans de leurs tâches de bon chrétien. Ensuite, les souverains du 14e siècle en firent empêcher les manifestations, préférant que leurs sujets manient les armes plutôt que les boules.

Plus tard, la Renaissance le fera également interdire au peuple car il deviendra le privilège de la noblesse.

Vers 1630, c'est au tour des fabricants du jeu de paume d'intriguer pour jeter l’interdit sur le jeu de boules à cause d'une trop forte concurrence avec leur propre jeu.

(le jeu de paume est à l'origine du tennis).

Toutefois, cette nouvelle contrainte pousse les bouleurs à la clandestinité et aboutira à la création des premiers boulodromes, bien à l'abri des regards inquisiteurs, dans les monastères...

Ah ces moines, de vrais épicuriens !

Après les alcools, les fromages, le vin, la bière, les fines herbes, voilà qu'ils se mirent aux boules ...

 

 Quoiqu'il en soit, c'est grâce à cet intérêt pour ce jeu si simple que les règles en furent transmises jusqu'à l'aube du 20e siècle et que l'on en vint à la version que l'on pratique maintenant.

Il faut cependant ouvrir une parenthèse sur les autres jeux de boules, notamment la Lyonnaise.

En 1850, on reconnaît, à titre de sport, ce jeu de boules dans la région de Lyon et l'on crée une première société officielle, le Clos Jouve. La pétanque des Méridionaux, que l'on nomme aussi le jeu provençal est semblable au jeu Lyonnais sauf que les règles en sont simplifiées au maximum et que le choix du terrain reste libre. N'eut été l'incident qui conduisit Ernest Pitiot à revoir l'exécution du jeu, la pétanque serait sans doute encore un jeu de boules portant un nom diffèrent d'une région à une autre, et comportant quelques divergences, toujours selon les régions, en ce qui concerne l’application de ses règles.

Pitiot a, en quelque sorte, standardisé la pétanque afin qu’elle devienne un sport agrée et ainsi l'ouvrir à la possibilité de compétitions nationales puis internationales.

Grâce à cette simplification qui consiste à tirer la boule depuis un cercle tracé au sol, sans élan et sur un terrain moins long, les tournois de pétanque se sont multipliés, aussi bien que les fédérations et associations ; la Fédération Française de Boules existe maintenant depuis 1942.

La pétanque est devenue le 6ème sport le plus pratiqué en France. Il ne s'agit donc pas uniquement d'une activité négligeable, qui réunit des vacanciers et de vieux Provençaux autour d'un Pastis. Il ne s'agit pas simplement d'une fable locale, enjolivée par l'écrivain Pagnol afin de mythifier le Sud de la France. Il est question au contraire d'un sport assez sérieux pour que l'on en fasse une gloire nationale en affrontant plusieurs autres pays tels que l'Italie, l'Espagne, la Tunisie, l'Algérie, la Suisse, le Maroc, la Belgique, Madagascar, Monaco, la Thaïlande, le Danemark, le Japon, etc. Évidemment, la France est le pays qui a remporté le plus de titres jusqu'ici avec 35, toutes catégories confondues.

Aujourd'hui, la pétanque ne se pratique plus avec des boules de bois cloutées.

On utilise les boules d'acier, plus faciles à diriger mais le cochonnet, lui, est toujours en bois (de buis).

Les équipes sont formées en général de 3 joueurs : un tireur, un pointeur et un milieu mais elles peuvent aussi ne se composer que du pointeur et du tireur.

On estime à près de 600 000 les joueurs de pétanque licenciés à travers le monde et à plusieurs millions d'amateurs.

Comme quoi les coups de boules font toujours parler d'eux !

 

Martial Besson Coordinateur socioculturel